Share
Popup +
hot hot hot pub

Songs

________________________
L'amour parfait

I don't know what you mean, but it means a lot to me

Tes défauts sont mes qualités
Je ne suis qu'une formalité
Quand l'amour part
Quand l'amour parfait

Je te sers à t'équilibrer
Je le sais rien qu'à t'observer
Quand tu es là
Quand tu es lassée

Je suis ton outil d'arrogance
Je n'existe plus quand t'as confiance
Quand l'amour part
Quand l'amour parfait 

J'aimerais ne pas avoir cette chance
Etre munie d'une conscience
Quand l'amour part
Quand l'amour parfait



 ////////// english "translation" //////////


I don't know what you mean, but it means a lot to me

Your flaws are my qualities
I'm just a formality
When love is gone
When love is perfect

You use me to balance yourself
I know it just by watching you
When you are here
When you are bored

I'm your instrument for arrogance
I no longer exist when you are confident
When love is goneWhen love is perfect

I would love not to have this chance
To be equipped with a conscience
When love is gone
When love is perfect

Safari Disco Club

Peux-tu me voir m'envoler
Je te vois en bas, somnoler
Accroche-toi à moi, c'est fêlé
Ce qu'on voit de là, je te promets

Les animaux dansent dans le Safari Disco Club

Je veux goûter à tout, je veux goûter
Connaître le goût du péché
Croquer dans ta pomme empoisonnée
Je tombe dans les pommes, à l'hélium, ça y est


////////// english "translation" //////////

Can you see me fly away
I see you down below, you’re snoozing
Hang on to me, it’s cracked
What we see from above, I promise you

Chorus:
The animals dance in the Safari Disco Club

I want to try it all
To know the taste of sin
I want to crunch your poison apple
I’m fainting, to helium, here it comes

Chorus

Que veux-tu

Ils se croisent tous les jours comme un couple en amour
Elle lui sourit légèrement avec un tas d'arrière pensées
Regarde toujours où il va ce qu'il fait
Dans son rétroviseur mais elle n'a jamais osé

Quand elle ne le voit pas un matin elle s'inquiète
Comme s'il lui appartenait un peu dans sa tête
Elle n'a jamais ne serait-ce que baissé sa fenêtre
Il ne s'en rend même pas compte à croire qu'il est bête

Que veux-tu, je suis folle de toi
Mon coeur ne bat plus quand je te vois
Tu es beau, tu es grand, tu es fascinant
T'as des chevaux, des poneys, faisons des enfants
Quelle issue y a-t-il pour moi
Mon corps ne bouge plus quand j'entends ta voix
Tu es chaud comme un gant autour de mes doigts
Mais ton regard de braise est tellement froid

Jamais un simple hochement de tête
Comme un adolescent timide dans une fête
"J'adore vraiment ton style, comment tu t'habilles"
Je ne suis pas sûre que cette première phrase serait très habile

J'aimerais déjà te dire je t'aime, sans consonne ni voyelle
Les choses se feraient d'elles-même, j'ai la flamme et la flemme
Dis-moi qu'il n'y a personne d'autre
Que c'est de ma faute, tu attends que je vienne
J'aimerais déjà te dire je t'aime, sans consonne ni voyelle
Les choses se feraient d'elles même, j'ai la flamme et la flemme
Dis-moi que tu es fort
Comme cet étalon noir à côté de ce chêne

Charismatique, jean magnifique
Trèfles à quatre feuilles sous les chevaux au galop
Cet homme qui pique, sa force hippique
A touché mon coeur dans sa chemise à carreaux


////////// english "translation" //////////

They meet everyday like a couple in love
She smiles a little, with a hidden agenda.
She looks where he goes what he does
In her car mirror but she never dared

When she doesn't see him one morning, she worries
As if he was her man in her mind
She never even opened her window
He doesn't realise, is he dumb?

Chorus:
What can you do, i am crazy about you
My heart stops beating when i see you
You are handsome, you are tall, you are fascinating
You have horses and ponies, let's make children!
What is there for me?
My body freezes when i hear your voice
You are hot like a glove around my fingers
But your fiery look is so cold

Never a simple nod
Like a shy teenager in a teenage party
« I really like your style, the way your dress »
I am not sure this would be a clever start

I would like to tell you already i love you, without a consonant or vowel
Things would happen by magic, i have the flame (in my heart) but i am too lazy
Tell me there is nobody else
Tell me it's my fault, you are just waiting for me to make the first move

I'd love to tell you i love you, without consonant or vowel
Things would happen by magic, i have the flame (in my heart) but i am too lazy
Tell me you are strong
Like that studhorse next to that oak

Chorus

Charismatic, beautiful jeans
Four-leaf clovers & horses galloping
That prickly bearded man, his horse power
He touched my heart in his cowboy shirt

Chorus

C'est pas une vie

Tout pour moi c'est tout
Fou pour moi c'est foutu
Tu vois c'est cool quand
On ne se voit plus
De goût dans la vie comme dans du tofu
Je zappe la série ne m'intéresse plus
Regarder la nuit
Se dire qu'on n'est rien
Matière en mouvement
Autant que ce soit bien
C'est quasiment sûr
Qu'elle vaille mieux que ça
Un saut dans le futur
Tu n'es plus là

Je m'amuse quand les autres s'ennuient
Tu me juges disant que c'est de la folie
Ton discours est chiant
Ta phrase pas finie
Que je suis déjà, hum, déjà partie
Super fille Yelle, superficielle
Mais à la fin, tous dans un ciel
Quitte à choisir, choisir sa vie
Papillon de nuit ou simple fourmi

C'est pas une vie la vie qu'on vit
Quand on vit pas la vie qu'on veut
Est-ce que je te l'ai déjà dit
Je pense que tu mérites mieux
Que nous deux

T'en as marre j'en ai marre que tu te plaignes
J'en ai marre t'en as marre que je me plaigne
T'en as marre j'en ai marre que tu te plaignes
J'en ai marre, ah, que tu te plaignes

Comme cet éphémère
Qui donne tout maintenant
J'ai ce sentiment
D'un échantillon
Il est électrique
Tout sauf de la pierre
Couleur symétrique
Étoile et poussière
Super fille Yelle, superficielle
Mais à la fin tous dans un ciel
Quitte à choisir, choisir sa vie
Papillon de nuit ou simple fourmi

Comme un enfant

J'aime les fraises Tagada et je rêve d'un Wayne's World 3
Je veux une méga happy end enlacée dans tes bras
Je n'ai pas de dents de sagesse, ça ne manque pas
Quand je mords la nuit à pleines dents pour faire la nouba

Je suis un enfant, comme un adolescent
Je suis un adulte, comme un adolescent
Faut-il vraiment choisir son camp
Le faut-il vraiment, comme un adolescent

Je chante et je pleure, comme un enfant
Je joue à me faire peur, comme un enfant
Je pense tout et son contraire, comme un enfant
Je danse, j'ai le coeur à l'envers, comme un enfant

Je suis sensible au divertissement
Mes gencives savent que le dentiste ment
La drogue agit sur moi lentement
Ah nan je suis con c'est un Efferalgan

Avoue les faits espèce de langue de bois
Avoue l'effet que j'ai sur toi
Je t'enfantise comme un Caranougat
Je t'immunise sur ce refrain en La

Chimie physique

Fenêtre abîmée par le vent des kilomètres
Je vois ce paysage comme dans un film
Arrêt sur images de souvenirs plus ou moins nets
Avec en fond le temps qui défile
Ca ne me manque pas encore
Mais je sais que les nuits chaudes sont derrière moi
On était toujours d'accord
Pour s'endormir sur la plage, dans nos bras

Chimie physique, entre nous

Des mots approximatifs dans ta langue maternelle
Nos langues finissent toujours par faire ce qui est naturel
Des silences plus beaux que le reste, reste
Plus beau qu'un coucher de soleil brodé sur ma plus belle veste
Reste, encore un peu, j'aimais tellement ce lieu, je veux une dernière sieste

Je me souviens à peine de ton prénom
Aussi compliqué qu'une expression
Celle de ton visage me suffisait
Pour saisir ce que tu voulais

Tu es loin et de plus en plus
Je compte ce qui nous sépare en cumulus
Je t'ai donné un faux contact
Entre nous un contact physique mais rien de plus

Minimal parc d'attraction
Deux amants, autant de discussion
Que deux aimants dans un mangue-passion
Ce silence n'est jamais gênant

Je n'étais pourtant pas vraiment la plus belle
Mais tu étais le plus beau
Nos deux corps nus allongés sous le soleil
Chaud mélange de peaux

Chimie physique entre nous
Deux corps et puis c'est tout

La Musique

La Musique
by Jean-François Perrier & Julie Budet - © Source Etc Publishing (a division of EMI Music France)

La musique
C'est évident
Te fait t'aimer
Seul comme un grand
Tes bras t'entourent
Mieux que personne d'autre
Tu te fais l'amour
Mieux que personne d'autre

Prends ton pouls il se cale sur le temps
Tu l'as l'impression d'être saoul mais tu n'as rien dans le sang
Tu aimes l'amour et l'amour te le rend
Tu tombes amoureux de toi et c'est ça qui est grand

Pense un peu à toi
Puis la prochaine étape sera de penser à moi
Tu aimes les autres mais tu ne t'aimes pas
Ce n'est pas de ta faute alors ne t'oublie pas

La musique
C'est évident
Te fait t'aimer
Seul comme un grand
Tes bras t'entourent
Mieux que personne d'autre
Tu te fais l'amour
Mieux que personne d'autre

La Musique ne te laissera pas le choix
Elle te fera trembler avec ses accords à dix doigts
Les frissons t'envahissent en commençant par les bras
Et quand ton plexus est touché
Tu tombes amoureux de toi

Mon pays

J'aime mon pays mais j'adore le tien
Je fais mes valises et je pars demain
La vie est un long chemin
Tout droit ne sera pas le mien

J'ai besoin de changement
J'ai besoin de changer de temps
J'ai besoin de changer de gens
J'ai besoin de changer mes plans

J'ai besoin de mouvement
J'ai besoin de changer d'amant
J'ai besoin de changer d'argent
J'ai besoin de suivre le vent

J'ai bu

J'en veux toujours à ta mère
Elle m'a dit que t'étais le meilleur
Je me suis faite avoir sur la marchandise

Je ne veux pas faire marche arrière
Mais un coup d'accélérateur
Tais-toi je veux voir ailleurs quoi que tu dises

Tu veux me vendre de l'amour
Mais j'en connais le prix
Pas de possible retour
Et service non-compris

J'ai bu toutes tes paroles, à genoux
Je suis saoule je ne tiens plus debout
J'ai bu toutes tes paroles, d'un coup
Je suis saoule, je n'en veux plus du tout

Assise sur le capot de ta Maserati
J'appuie là où ça fait mal et pourquoi t'as fui
Catalogue de week-ends sur Polaroïds
En insistant sur ceux qu'on passait entièrement au lit
J'ai peur que tu t'en sortes sur les conditions
Période d'essai sans contre-façon
Tu reviens sur le sujet sensible
Au lit du vendredi au lundi qui te rendait vide

Le grand saut

Cours, ne te retourne pas
Le futur ouvre grand ses bras
Jour J pour faire le bon choix
Je monte à bord du vaisseau
Aujourd'hui le grand saut

Le hasard s'organise et il suivra mes pas
Je m'immunise, la pluie ne tombe pas sur moi
Mon hoodie en mailles de fer lui résistera
En un éclair je lui ouvre la voie

Unillusion

Garanti à vie
Ami ou chéri
J'ai une preuve je te dis
Facture à l'appui
Est-ce tu m'as menti
Non je te garantis
Ce ne serait pas très gentil
Non je te garantis
Parfait

Unillusion

Fer à souder les gens
Sert à sauver les gens
Je ne vais pas me voiler la face, je n'ai plus qu'à serrer les dents
M'offrir tous ces présents ne me dit pas le futur
J'ai sur le coeur aujourd'hui tellement de points de suture

Main dans la main
Unis quand ça va bien
Je ne me peux pas m'empêcher de penser que ça ne mène à rien
Tableau d'amortissement des sentiments
La diplomatie, si si, sert juste à faire semblant

Main dans la main
Unis quand ça va bien
Je ne me peux pas m'empêcher de penser que ça ne mène à rien
Main dans la main
Unis quand ça va bien
Je ne me peux pas m'empêcher de penser penser penser penser

S'éteint le soleil

La lumière voit le jour par cette étoile
Je n'ai rien vu venir sur cette toile
Le géant rouge et sa femme en bleu
Qui valsaient ensemble avaient l'air heureux

Les enfants ne dessinent plus de ronds jaunes
Juste les traits filants de l'astre vivant
Le compte à rebours est lancé c'est la zone
La fin du monde n'a pas de sentiments

S'éteint le soleil
La nuit pour nous sera éternelle
Terre dans le sommeil à vie
Avoue le bordel

C'est en quelque sorte logique
C'est en quelque sorte justice
Tout le monde par la même porte magique
Tout le monde subit le même supplice

Cette fin est aussi forte que le début
Nous aurons eu la chance de l'avoir vécue
Le Big Bang, lui, personne ne l'a vu
La boom des planètes nous a vaincu

Cooler Couleur

Cooler Couleur
by Jean-François Perrier & Julie Budet - © Source Etc Publishing (a division of EMI Music France)

Cooler cooler whatever
What what what do you prefer
Dancing with la bouche en coeur
Snaping with your wayfarer

J'aime quand tu t'aimes
Quand tu danses
Quand tu t'avances
Quand tu chantes
Quand tu transpires la menthe
Sur la piste de

Cooler cooler whatever
Shake shake shake shake your shoulders
We don't care if you're older
Or the new baby sitter

J'aime quand tu t'aimes
Quand tu danses
Quand tu t'avances
Quand tu chantes
Quand tu transpires la menthe
Sur la piste de danse

Cooler cooler whatever
You're a happy teenager
You're sliding like on butter
Next step is touching her butt
What the fuck
You have the luck
To party with the Crookers
In a costume duck

Loser loner whatever
De quoi de quoi as tu peur
Elle t'admire depuis deux heures
Et sera partie dans une heure
Tu as tout fait
Tu lui plais
Elle te plait
Ton déguisement est parfait
Tu n'as plus qu'a l'enlever
Tu danses

Party with the crookers in a costume duck x2
Party with the crookers so what the fuck x2

Cooler cooler whatever
What what what do you prefer
Shake shake shake shake your shoulders
You're not the best you're better

J'aime quand tu t'aimes
Quand tu danses
Quand tu t'avances
Quand tu chantes
Quand tu transpires la menthe
C'est la
Party with the crookers in a costume duck
Tu es le plus cool so what the fuck
Au milieu de la foule avec tous tes potes
Meme si tu fais la poule personne ne se moque
Tu danses

Qui est cette fille

Qui est cette fille
adapation of Robyn "Who's that girl", by Jean-François Perrier & Julie Budet - © Source Etc Publishing (a division of EMI Music France)


Les filles sont jolies
C'est évident
Et moi je le suis
Juste de temps en temps
Les filles sont jolies
Et épanouies
Moi j'essaierais
Tant que je serais en vie

Qui est cette fille dont tu rêves tant ?
Qui est cette fille dont tu es l'amant ?
Qui est cette fille qui porte mes vêtements ?
Mais qui est-elle ?
Elle porte mes vêtements

Ces filles ne disent pas non
Mais pourquoi pas
Elles aiment les garçons
Et surtout toi
Les filles sont sexy
Quand elles te parlent
Et quand je le suis
Tu ne me vois toujours pas

Faisons un petit jeu que tu ne connais pas
Tu serais la fille et moi je serais toi
Si maintenant les règles sont inversées
Est ce que ça va
Veux tu encore jouer avec moi a-a-avec moi

Ce jeu

Ce jeu
by Jean-François Perrier & Julie Budet - © Source Etc Publishing (a division of EMI Music France)


Fou et tellement évident
Que je ne trouve plus de sens
A ce jeu excitant
Si bon mais si lassant
Tu aimes me manipuler
Et j'aime en faire autant
Nous sommes tous deux victimes
De ce doux jeu d'amants

Je ferais l'effort
Je te connais par coeur
Il suffit que je t'ignore
Pour que tu reviennes en pleurs
Je m'occupe de toi
Tu repars, c'est ça
Toujours le même schéma
Et j'anticipe à chaque fois

Passion, émotion et correction d'équation
J'agite la solution mais j'ai toujours la même sensation
C'est tellement évident
Que je ne trouve plus de sens
A ce jeu excitant, si bon mais si lassant

Je ne veux pas d'un amour sans faille
Trop parfait tu ne m'intéresses pas
Folle de toi surtout quand tu pars
Fou de moi, j'y vais de ce pas

Je me perds parfois
Souvent c'est bien fait
Et tu caches ta joie
Parce que tu m'as eue
Comme une proie bête et gentille
Qui ne tire pas de leçon
Du piège grossier et facile d'un charmant garçon

Mais c'est vraiment trop facile
Dès que tu souris tu me fascines
Comme un aimant sur un fil de fer tendu et habile
Mais c'est vraiment trop facile
C'est ma pomme qui te fascine
Je tourne le dos pour partir
Tu sais qu'elle n'est pas acide

A cause des garçons

Tu déconnes, on va pas se faire
Encore un plan gros ça-comme
De quel plan tu causes, tu oses
C’est toi qu’a commencé
J’abandonne, t’es vraiment plus bonne
A pas grand-chose, tu déconnes
Ben tu vois lui me trouve super bonne

A cause des garçons
On met des bas nylon
On se crêpe le chignon
A cause des garçons
Et du "qu’en dira-t-on"
On pleure sur tous les tons
A cause des garçons
On s’allume pour de bon
A cause des garçons

Carabine, c’est le mot qui m’vient
Quand je pense à mes copines
Et moi j’ai ma dose, sans dec
De tes "dos" de Ginette
J’hallucine, faut qu’on te vaccine
Tout ça pour un mec de frime
Tu déprimes, j’te le laisse si c’est ton style

C’est la faute des ma-, des magazines
Des Marie, des Claire, des Marie-Claire
Les Fig les mag, beaucoup trop clairs
Les femmes d’aujourd’hui et d’hier
C’est la faute des ma-, des magazines
Des Marie, des France, des Marie-France
Les femmes pratiques qui en ont pas marre
Des Cosmo, Vogue et tout l’bazar

A cause des garçons
On se presse le citron
On fond comme des glaçons
A cause des garçons
On glisse comme des savons
A cause des garçons
On se brouille pour de bon
A cause des garçons

Dans ta vraie vie

Dans ta vraie vie
by Jean-François Perrier & Julie Budet - © Source Etc Publishing (a division of EMI Music France)


Je joue un rôle et j’aime ça
Ma vie n’aurait pas d’intérêt, je rêve quoi
Tous les soirs je cherche des mecs
Pour finir dans les toilettes
Je me fais belle et sensuelle pour te plaire, échec
Ce n’était qu’un jeu et tu le sais, tu aimes ça
Je m’approche de ton cou et tu sens, tu aimes ça
Je me cambre sur ta cuisse et d’office
Je sens que tu te contractes dans ton Levi’s

Tous les mecs qui courent après en boîte, incessamment
Souliers vernis, veste 3/4 en skaï, très élégant
Tu es dans le club et tu te sens phat, tu as raison
Ce soir tu as le droit de jouer au mac, vas-y mignon

Ton arrivée passe inaperçue
Mais dans ta tête toutes les lumières, sur toi se ruent
L’image se bloque mais toi tu continues
La soirée n’avait pas de sens, mais tu es venu

Tu vis dans un clip de rap
Tout te réussit et tu claques
Mais ce soir en rentrant chez toi
Tu seras seul devant ton mac

Tu vois pour toi toutes les filles sont nues
Le DJ screw la dance, du champagne est bu
Une caresse sur toutes les fesses, bisous sur tous les culs
La soirée avait du sens mais tu es venu

Ne t’inquiètes pas, ce qui compte c’est que tu aimes ton rêve
Tu es mignon dans ce rôle et c’est pour cela qu’on t’aime
Tout le monde sait qu’au fond, tu es une petite hirondelle
Avec des cœurs de toutes les couleurs dessinées sur les ailes

Des pimps comme toi, égo-thérapie
Tirent à bloc sur les ficelles, du pantin que tu vis
Les rapports entretenus avec ce meilleur ami
Ne se portent pas quand tu es nu, sans ta panoplie
Timidité, retenue par les blings
C’est la force, une personne sage, on ne parle pas de frime
S’évapore du personnage, que tu as choisi
C’est ta force et ta faiblesse, mais je suis conquise

Tristesse / Joie

Tristesse / Joie
by Jean-François Perrier & Julie Budet - © Source Etc Publishing (a division of EMI Music France)


Tristesse / Joie, c'est comme ça
Accorde-nous un instant tu m'emmènes pour un aller simple

Tu nous guettes tous
Tu nous cherches tous
Je ne ferais jamais le premier pas même quand mon coeur souffre
Je suis heureuse
Tu es envieuse
Tu es bien plus forte que moi mais nous sommes nombreux

C'est ton choix
On ne sait pas pourquoi
Et je suppose que quand tu bosses
Tu ne sais pas pour qui, non plus
Arrête tes salades maintenant s'il te plait
Je veux la paix la vie m'appelle laisse-moi tranquille
Je m'en vais

Je vis / je pleure / bonheur / je souffre / malheur / je me couche / t'as l'heure?
Je n'ai pas le temps d'attendre que tu te déshabilles
D'autres plaisirs m'attendent, je speede
Si je reste immobile, mes souvenirs seront vides comme cette boîte de vitamines

L'amour me sert de fil conducteur
Ta bouche me sert de détonateur
La deadline arrive, je n'ai pas peur
Attrape-moi si tu peux, je vis à cent à l'heure

- Jusqu'ici -
Je suis en vie
A mort la mort

Mal poli

Mal poli
by Jean-François Perrier & Julie Budet - © Source Etc Publishing (a division of EMI Music France)


Tu es mal poli, je t’avais dit de ne pas me tutoyer
Nous n’avons rien gardé ensemble et ne payons pas le même loyer
Tu postillonnes et ton visage est trop près
Ton haleine me saoule, j’ai bien envie de te faire tomber
Ca n’est pas joli, de fixer mon décolleté
Regarde plutôt mes fesses au moins je verrais pas que je me fais mater
Ca ne m’étonne pas que tu sois seul
Si tu continues comme ça j’appelle mes hommes pour qu’ils t’assomment

Oh Yelle!

Les soirées se répètent et se ressemblent quoi
Si ce n’est pas un mec c’est deux ou trois
Qui te collent comme des guêpes sur un pot de Nutella
Quand les bons sont sur le dancefloor ceux-là sont pour toi
Mais il sent fort, l’alcool sort de ses pores
Tu sais que dans une heure tu le retrouves devant la porte
Avec ses potes en train de la calmer
Et tous sont là à faire comme s’ils étaient armés

J’aimerais enfin passer une soirée sans ces relous
Les filles sont belles, les mecs se mettraient à genoux
Pour leur offrir un verre, faire monter les enchères
Celui qui gagnerait la danse aurait de quoi être fier
Tous les garçons en costard, élégants et polis
Comme ceux qui sont en poster, au dessus de ton lit
Depuis des années, qu’on te fait rêver
La seule chose que tu vois est une brochette de mecs bourrés

Tu es mal poli

Les femmes

Les femmes
by Jean-François Perrier & Julie Budet - © Source Etc Publishing (a division of EMI Music France)


Elle me regarde et je suis sous le charme
Comme si tout à coup je n'étais plus une femme
C'est agréable, comme sensation
J'ai l'impression d'être au collège devant un garçon

Et dans mon coeur et dans mon corps
Tout le monde a l'air d'accord
pour me dire que je suis
touchée là où jamais je ne me serais aventurée
Comme un sens interdit

Si les garçons ne m'ouvrent pas leur coeur
Je sens que je vais aller voir ailleurs
Là où tout est beau et plein de douceur
Les femmes
Je sens mon corps se remplir de bonheur
Et mon sourire noyé par les pleurs
Je danse, mais j'hésite encore, des larmes

Stop, me souffle-t-on
Comme si c'était une fausse direction
Mon plaisir se moque de tes équations
Je laisse aller mes sens, mes émotions

Cette peau douce absolument parfaite
Cette odeur fruitée et sucrée m'entête
J'arrive au pays des bisounours
Tranquillement allongée sur un nuage de mousse
Elle me dit comme ça "viens on va faire un tour,
sur ce toboggan arc-en-ciel, c'est celui de l'amour,
on ira manger une glace à la vanille
mais d'abord, j'aimerais être sûre que tu n'aimes que les filles"

Tu es beau

Tu es beau
by Jean-François Perrier & Julie Budet - © Source Etc Publishing (a division of EMI Music France)


Veux-tu vraiment une réponse?
Je ne sais pas sur quel ton
Je dois te dire que t’es chou
Mais pas mon style de garçon
Et pourtant mince je savais
Que quand tu m’as accostée
Je n’allais pas satisfaire
Ton envie de me baiser

Tu es beau
Mais qu’est ce que t’es laid
Ton sourire faux
Se lit sur tes lèvres
Je vois bien
Que tu es mal à l’aise
Tu n’es pas sûr de ta position
Mal assis sur ta chaise

Tu m’offres un verre
J’apprécie ton geste
Je commence à m’y faire
Et j’avoue je reste
Ce n’est pas que je m’ennuie
Mais mes amis sont partis
Je n’ai pas envie de dormir
Alors je reste ici
Tu prends confiance en toi
C’est beau, j’aime ça
Je commence enfin à voir
Ton visage se détend
Et tes épaules se relâchent
Je sens que ton corps
Est prêt à faire face
A mon corps

Tu es beau
Mais je ne suis pas celle
Qu’il te faut
Mais je ne dis pas non
A un show
Dans ton salon
Je saurais quoi faire de toi
Et c’est ce que je veux au fond

Je veux te voir

Je veux te voir
by Jean-François Perrier & Julie Budet - © Source Etc Publishing (a division of EMI Music France)

Cuizinier avec ton petit sexe entouré de poils roux
Je n’arrive pas à croire que tu puisses croire qu’on veuille de toi
Je n’y crois pas même dans le noir, même si tu gardes ton pyjama
Même si tu gardes ton peignoir, en forme de tee-shirt ringard
Garde ta chemise ça limitera les dégâts bâtard!

Je veux te voir
Dans un film pornographique
En action avec ta bite
Forme patatoes ou bien frites
Pour tout savoir
Sur ton anatomie
Sur ton cousin Teki
Et vos accessoires fétiches

Cuizi c’est quoi
Ta position favorite
Tes performances olympiques
Mais tu n’as rien d’orgasmique
Tu es tout nu
Sous ton tablier
Prêt à dégainer
Mais je t’avoue rien n’ y fait

Tu rêves d’un Hummer fluo
Dessiné par Akroe
Mais tu n’as pas le permis
Tu prends toujours le métro

Superstar d’un soir ta vie redevient normale après
Pas besoin de lunettes noires pour te cacher personne te reconnaît
Ta carte verte t’attend mec
C’est pas des paroles en l’air
J’ai réussi à t’en faire
Une avec mon scanner
L’entrée est gratuite ce soir
C’est le seul moyen pour qu’on vienne
Alors les filles on se promène
Ouais on va aux chippendales
On avait pas prévu de passer la soirée avec des rigolos
On voulait voir des pectoraux, des mecs montés comme des taureaux

Tes posters de Lil’Jon recouvrent ceux de Magic Jonhson
Ton corps est trop crunk pour assurer les dunks

Cuiziner c’est toi que je veux voir
Que je veux voir ce soir
Te faire ridiculiser par une fille qui rappe mieux que toi
J’ai pas assez de mes dix doigts pour les compter dans la salle
Toutes ces filles coiffées comme moi qui savent ce que tu vaux à poil

Amour du sol

Amour du sol
by Jean-François Perrier & Julie Budet - © Source Etc Publishing (a division of EMI Music France)


Amour du corps
Amour du floor
Amour de la sueur
Amour des cases sur le sol
De toutes les couleurs
Amour sans question
Amour simple
Amour pour le cœur
Je suis en transe comme les DJs
C’est ce qu’il y a de meilleur

Frappe tes mains bouge  ton corps
C’est comme ça qu’ça vient
Maillots de bain, maillots de corps
Ça nous va si bien
Je chante en français, des années 80
Je n’aime pas l’passé, mais c’était quand même bien
Danse, tu t’en moques de c’que j’dis
J’vais quand même pas faire
Un poème pour danser, que les choses soient claires
Je n’arrive pas à penser dans ces moments là
Je me laisse aller, j’fais l’vide autour de moi

Tu m’offres un Cacolac pour me donner la niaque
Tu m’présentes les DJs, de cette super belle boîte
Je suis sûre de les connaître, ils étaient dans ma fac
Mais ils ne parlaient qu’aux mecs, j’trouvais ça super wack
Tu m’passes ton bandana, il est vraiment trop smart
Si j’vais les voir comme ça, j’aurais p’t être un plan classe
Pour qu’ils viennent mixer chez moi, à la prochaine dance class
Devant toutes mes copines, on va bouger nos ass

C’est gai / c’est frais
Ça me plait / c’est vrai
C’est fait / ça non
C’est chouette / ah ouais
On danse encore? / ah ouais
T’es sûre? ouais ouais
On fait l’amour? / après
T’es sûre? / ouais ouais


Mon meilleur ami

Mon meilleur ami
by Jean-François Perrier & Julie Budet - © Source Etc Publishing (a division of EMI Music France)


Tu es tout petit
Mon meilleur ami
Je t'emmène avec moi partout où je suis
Je te parle comme à un homme doux et sensible
La seule chose qui m'agace est de changer les piles

J'aime beaucoup la vie
Pas du tout l'ennui
J'apprécie la garantie que tu m'offres au lit
Le plaisir infini partout où je suis
La seule chose qui m'agace est de changer les piles

Mes déceptions amoureuses
Ne me rendent pas malheureuses
Je sais que je peux compter sur toi mais tu me rends peureuse
Amour solitaire je sens que je n'ai plus le flair
Pour savoir d'avance que le prochain garçon saura y faire

A chaque fois que mon cerveau me le demande
Je glisse la main dans mon sac
Automatique commande
Je cherche un coin tranquille et en passant je demande
Un nouveau jeu de piles pour ma télécommande

Mes copines t'apprécient, mes copains aussi
Tu es le bienvenu dans chaque surprise party

85A

85A
by Jean-François Perrier & Julie Budet - © Source Etc Publishing (a division of EMI Music France)


Ça fait dix ans qu’on m’en parle
Que de là me vient mon charme
Et que je suis très sympa, quand même
J’ai pas fini de l’entendre
Qu’avec des chiffres et des lettres
En plus je serais si belle, sexuelle

A fleur de peau ils sont si bien
Une réaction instantanée
Au moindre contact humain
Je les sens pointer leur nez

Bye bye
Petits et mignons
Pour filles et garçons
Sensible passion
Aïe aïe
Je suis ma raison
Hors de question
Je garde mon émotion / mes sensations

Pamela ne m’a jamais donné confiance en moi de ce côté-là
Heureusement que Jane Birkin a beaucoup plus de classe que ça

Botox, hormone et intox
Je serais une icône mais sans silicone
Fantaisies ok mais sans toc
Oui c’est en vrai que je suis bonne

Jogging

Jogging
by Jean-François Perrier & Julie Budet - © Source Etc Publishing (a division of EMI Music France)


Stepper
Jogging
Soif, peur
Footing
Angoisse
Routine
Cellulite dans ma jupe en jean

Amour je sors mon tapis de sol
Pour me faire des fesses en béton
Véritable étau à garçons
J’hallucine sur le compteur
Record à battre plus d’une demi-heure sans broncher
Le Mont Saint-Michel à grimper
J’ai mis mes lunettes 3D 
Et mon ventilateur
Pour faire voler mes cheveux au vent virtuel
De la mer virtuelle dans mon salon virtuellement brumisateur
J’accorde une importance particulière à la cadence
Le tempo accélère, accélère et j’entre en transe
Les gouttes de sueur se lèvent comme les enfants au soleil
Mon odeur particulière se révèle particulière
Je ne sens pas mauvais
Mais plus fort que le sel de mer
C’est pas que ça me plait
Mais c’est une condition pour plaire

Deuxième étape: je m’occupe de mon faciès
Et je mange des pâtes, suis tout le programme à la lettre
Rigueur tombée du ciel tel un cheveu dans mon assiette
Je ne sais pas ce que je veux
Mais je le fais sans que ça m’inquiète
Mon appartement ressemble très largement
Au Gold’s Gym de Venice mais sans Jean-Claude Vandame dedans
J’ai dépensé toute ma paye sur la sixième chaîne
Plus qu’une chose à faire: être la plus belle

Fière allure, courbatures
Je suis plus endurante qu’une *ute
Qui bat le pavé
Mes mollets sont tendus
Comme une corde de mi aigu
Mes talons aiguille me tuent
Je suis jolie comme un cul
Les garçons me sifflent dans la rue
Et les filles me huent!